Comment perdre du ventre après la ménopause ?

La ménopause est ce stade de la vie où la femme subit plusieurs désagréments.

En effet, elle est confrontée non seulement à un bouleversement hormonal, mais il peut aussi arriver qu’elle prenne du poids au niveau de l’abdomen.

Si rien n’est fait pour y remédier, cela peut impacter négativement sa santé.

Comment perdre du ventre après la ménopause

On vous dit ici comment maintenir votre ventre plat à la ménopause.

Quelques règles d’or pour perdre du ventre à la ménopause

Après la cinquantaine, il est capital de suivre certaines règles si vous souhaitez perdre du ventre.

L’élément principal pour y arriver reste une bonne alimentation.

Évitez le sucre au maximum

Qu’il soit simple ou rapide, le sucre représente l’ennemi principal des personnes d’une tranche d’âge donné.

À forte consommation, il peut entraîner l’accumulation de graisses au niveau de votre abdomen.

Il est alors impératif que vous limitiez sa prise.

Pour votre bien-être, il est recommandé de ne pas excéder 10 % de votre apport énergétique total.

Évitez donc de prendre les boissons et desserts sucrés, les confitures, du chocolat, les aliments issus de la pâtisserie ainsi que les boissons alcoolisées.

Réduisez également votre consommation de fruits à 2 ou 3 tranches au maximum.

Limitez votre consommation de sel

Comme vous le savez, le sel est très apprécié parce qu’il donne du goût aux repas et augmente l’appétit.

Ce que vous ignorez de ce principe actif, c’est qu’il présente d’énormes risques pour les personnes ménopausées.

En effet, il peut être à la base de l’hypertension et entraîner l’accumulation de matière grasse.

Pour plus de sérénité, il est donc préférable que vous supprimiez le sel de table de votre quotidien.

Cela vous permettra de limiter votre consommation.

Par ailleurs, préférez les épices (curcuma, cumin, curry) et aromates au sel.

Ils sont plus enrichissants en matière de santé et donnent de la saveur à vos repas.

Réduisez votre apport en lipides

Très riches en calories, les aliments riches en lipides sont les principales causes de la prise de masse corporelle.

Réduire la consommation vous empêchera de prendre du poids et vous mettra à l’abri d’une vieillesse accélérée.

Évitez donc de manger les aliments riches en matière grasse comme : les charcuteries, les fromages, les pâtisseries, le beurre, les crèmes desserts et les crèmes fraîches.

Privilégiez les légumes

Riches en potassium, en eau et en fibres, les légumes sont des aliments qui offrent à votre organisme une satisfaction totale.

Ils facilitent la digestion et vous épargnent des problèmes de rétention d’eau.

Donnez du prix aux lentilles, épinards, persil, haricots verts, fèves, etc.

Consommez des protéines

Il existe deux types de protéines : animales et végétales.

Pour perdre le ventre, il est capital que vous augmentiez vos apports en cette substance nutritive.

Privilégiez surtout les protéines d’origines végétales.

Faibles en calories, elles sont agréables pour la perte de poids et évitent à votre organisme une fonte musculaire.

Vous en trouverez dans les légumes verts, les légumes secs et bien d’autres aliments.

Évitez les activités sédentaires

Pour atteindre vos objectifs de perte de ventre en cette période de ménopause, faites beaucoup d’exercices physiques en complément à une bonne alimentation.

Vous pouvez opter pour une course à pied, tôt le matin et en fin de soirée.

Cela vous permettra de décontracter vos muscles et de perdre en calories.

Ajoutez à cela d’autres activités physiques comme le vélo et la natation.

Elles sont idéales pour le maintien de la forme.

Vous trouverez plus d’infos sur aujourd’hui.com.

Dormez suffisamment

Pour le bon fonctionnement de votre organisme, il vous faut un minimum de repos.

Dormir vous aidera à récupérer et vous permettra d’atteindre les résultats escomptés.

Par ailleurs, le sommeil contribuera à la gestion de votre appétit.

En résumé, si vous souhaitez perdre du ventre à la ménopause, vous devez adopter une alimentation saine, boire assez d’eau, faire le sport et bien dormir. En plus de ces conseils, vous pouvez aussi contacter un diététicien pour avoir son avis.


Articles connexes :

L’impact du stress oxydatif sur l’endométriose ?

Comment muscler son périnée après 50 ans ?